10 étapes cruciales pour la désescalade des conflits

Avoir des conflits avec les autres est difficile. Les conflits peuvent survenir pour de nombreuses raisons, telles que des désaccords, une mauvaise communication d'informations importantes ou un comportement inapproprié. Des conflits peuvent survenir avec des collègues au travail, avec des membres de la famille à la maison, avec des partenaires et des amis dans notre vie personnelle et à l'école avec des camarades de classe. Personne ne veut permettre aux situations de devenir incontrôlables simplement parce que les gens ne sont pas en mesure de trouver une solution solide qui profitera à tout le monde.

Voici 10 conseils sur la façon de désamorcer les conflits que vous pouvez mettre en œuvre dans n'importe quel contexte et réagir efficacement aux comportements difficiles.

1. Soyez empathique et sans jugement

Quand quelqu'un dit ou fait quelque chose que vous percevez comme étrange ou irrationnel, essayez de ne pas juger ou de ne pas ignorer ses sentiments. Que vous pensiez ou non que ces sentiments sont justifiés, ils sont réels pour l’autre personne. Faites attention à eux. Gardez à l'esprit que peu importe ce que la personne traverse, cela peut être la chose la plus importante de sa vie en ce moment.

2. Respectez l'espace personnel

Si possible, éloignez-vous de 1,5 à trois pieds d'une personne qui escalade. Laisser un espace personnel a tendance à réduire l’anxiété d’une personne et peut vous aider à éviter les comportements d’agression. Si vous devez entrer dans l’espace personnel de quelqu'un pour lui fournir des soins, expliquez vos actions afin que la personne se sente moins confuse et effrayée.

3. Utilisez des nonverbales non menaçantes

Plus une personne perd le contrôle, moins elle entend vos mots et plus elle réagit à votre communication non verbale. Soyez conscient de vos gestes, de vos expressions faciales, de vos mouvements et du ton de votre voix. Garder votre ton et votre langage corporel neutres contribuera grandement à désamorcer une situation.

4. Évitez de trop réagir

Restez calme, rationnel et professionnel. Bien que vous ne puissiez pas contrôler le comportement de la personne, la façon dont vous réagissez à son comportement aura un effet direct sur l’aggravation ou le désamorçage de la situation. Des pensées positives telles que «je peux gérer ça» et «je sais quoi faire» vous aideront à maintenir des pensées et un comportement rationnels et à calmer l'autre personne.

5. Concentrez-vous sur les sentiments

Les faits sont importants, mais ce que ressent une personne est au cœur du problème. Certaines personnes ont du mal à identifier ce qu'elles pensent de ce qui leur arrive. Surveillez et écoutez attentivement le vrai message de la personne. Essayez de dire quelque chose comme "Cela doit être effrayant." Des mots de soutien et de validation comme ceux-ci permettront à la personne de savoir que vous comprenez ce qui se passe, et vous obtiendrez probablement une réponse positive.

6. Ignorez les questions difficiles

Répondre à des questions difficiles entraîne souvent une lutte de pouvoir. Lorsqu'une personne conteste votre autorité, redirigez son attention vers le problème en question. Ignorez le défi mais pas la personne. Ramenez leur attention sur la façon dont vous pouvez travailler ensemble pour résoudre le problème.

7. Définir des limites

Si le comportement d’une personne est belliqueux, défensif ou perturbateur, donnez-lui des limites claires, simples et applicables. Offrez des choix et des conséquences concis et respectueux. Une personne contrariée peut ne pas être en mesure de se concentrer sur tout ce que vous dites. Soyez clair, parlez simplement et offrez d'abord le choix positif.

8. Choisissez judicieusement ce sur quoi vous insistez

Il est important d’être réfléchi pour décider quelles règles sont négociables et lesquelles ne le sont pas. Par exemple, si une personne ne veut pas se doucher le matin, pouvez-vous lui permettre de choisir l’heure qui lui convient le mieux? Si vous pouvez offrir à une personne des options et de la flexibilité, vous pourrez peut-être éviter des altercations inutiles.

9. Autoriser le silence pour la réflexion

Nous avons tous connu des silences gênants. S'il peut sembler contre-intuitif de laisser des moments de silence se produire, c'est parfois le meilleur choix. Cela peut donner à une personne l’occasion de réfléchir à ce qui se passe et à la manière dont elle doit procéder. Croyez-le ou non, le silence peut être un puissant outil de communication.

10. Prévoyez du temps pour les décisions

Lorsqu'une personne est contrariée ou en colère, elle peut ne pas être capable de penser clairement. Donnez-leur quelques instants pour réfléchir à ce que vous avez dit. Le stress d'une personne augmente lorsqu'elle se sent pressée. Laisser du temps apporte le calme.

Si vous avez besoin d'aide pour résoudre des conflits, demandez l'aide d'un professionnel de la santé mentale!

10 étapes cruciales pour la désescalade des conflits
10 étapes cruciales pour la désescalade des conflits
4.9 (98%) 32 votes