C'est la vraie beauté de la vie

Parfois, le simple fait d'un stylo à pointe fine sur du papier semble juste, et en mettant simplement le désordre sur papier et en libérant vos pensées sur la vie, vous pouvez trouver un aperçu momentané de la paix.

Et quand je décide de mettre mon stylo sur papier, ce qui ressort, ce sont des réflexions sur la beauté de la vie et la croyance qui façonne cette beauté.

Nous sommes tous spéciaux par le simple fait de croire que nous méritons ce que nous méritons. Cet acte de croyance changera la donne.

Je crois que j'ai le pouvoir d'avoir un impact sur les gens, de vivre ma vie selon mes propres termes, de briser le moule que tant de gens ont vu pour moi, et de poursuivre ce que je veux et je sais que je peux avoir malgré tout ce que la société veut dire. Et je crois que la vie est belle à travers le désordre. Et la beauté n'est pas seulement dans le soleil et la symétrie, ce sont les familles qui se battent mais qui gardent la paix dans votre cœur parce que vous savez que cela fonctionnera tout seul, c'est l'écriture manuscrite alors que les pensées sont griffonnées sur du papier de cahier, et c'est un instrument qui était autrefois si étrange familier. C'est de l'air frais au petit matin et la sensation de dents fraîchement brossées ou d'un estomac parfaitement plein. C'est l'essoufflement, l'anxiété, les larmes et le deuil parce que vous avez aimé quelqu'un si fort que ça fait mal. C'est le sentiment d'unité et de connexion lorsque vous marchez dans l'allée avec vos proches derrière le cercueil d'un membre de votre famille décédé, une voix hyperventilante crépitant alors que votre visage aux yeux flous et aux larmes se lit à tous les participants. C'est regarder votre famille se former et évoluer, assumer de nouveaux rôles pour s'adapter et soutenir la perte et la guérison qui doivent se produire. C'est la capacité d'accepter le changement en sachant que c'est ce qu'il est censé être et qu'il n'aura pas toujours de sens sur le moment.

La beauté n'est pas dans un instant, elle est dans tout : la douleur, la joie, la tristesse, le plaisir, le rire, la honte, la culpabilité, les larmes. Si vous choisissez de croire que la vie est belle, vous ne pouvez pas simplement la retirer du bien, vous devez la retirer de tout. C'est cette accumulation qui crée la beauté. Le contraste. Créer des couches et de la profondeur qui font ressortir la crudité de tout ce que nous décidons si rarement de toucher.

Quelle est donc la beauté de la vie ?

C'est ressentir tous les sentiments, aussi douloureux soient-ils, mais leur attacher de la positivité, du plaisir et de la grâce parce que vous savez que ce n'est pas seulement une couleur qui crée un chef-d'œuvre, mais l'accumulation de toutes.

C'est vivre une vie où vous êtes dans le siège du conducteur. Savoir ce que vous décidez qui arrivera arrivera. Qu'il n'y a pas de limites, et quand il semble qu'il y en ait une, c'est simplement une question de perspective.

C'est la beauté de la vie. Et plus important encore, la beauté de peindre votre propre image, quelle que soit l'image que vous voulez, et de savoir que quoi qu'elle finisse par ressembler, elle est belle à cause de chacun des moments qui l'ont créée.

C'est la vraie beauté de la vie
4.9 (98%) 32 votes