Le doute est le meilleur ami secret de votre intuition

Il peut sembler tout simplement incongru que le doute et l'intuition puissent être les meilleurs des copains. Oui, je veux dire les besties. BFFL. Alliés. Votre boule magique 8 intérieure.

Cela peut même vous surprendre qu'ils puissent danser ensemble magnifiquement avec une délicate synchronicité entrelacée et, grâce à leur union, créer une précision de perception significative.

Ensemble, l'intuition et le doute peuvent apporter de la joie en soutenant le déroulement positif des événements de votre vie.

Si cela est autorisé, ces deux processus peuvent se dérouler ensemble. Ce faisant, ils vous aident à choisir votre saveur de crème glacée préférée, vous informent que le prétendant potentiel vaut la peine de dîner avec eux et vous donnent un aperçu du nouveau rôle particulier qui est le chemin le plus juteux dans la vie pour vous.

Pourtant, l'expérience du doute de soi est la principale raison pour laquelle de nombreuses personnes prétendent qu'elles ne sont pas du tout intuitives. Ou ils croient à tort qu'ils ne sont pas très doués pour utiliser correctement ou efficacement leur intuition dans leur vie.

Être intuitif est un niveau sain et normal de conscience subtile, que nous utilisons tous dans notre vie quotidienne, que nous en soyons conscients ou non.

Et l'apparence de doute n'est pas un indicateur que vous n'êtes pas intuitif ou inexact avec votre intuition.

Habituellement, à moins que vous n'ayez une relation libre, naturelle ou bien expérimentée avec votre intuition, la première chose qui surgit lorsque vous avez une conscience intuitive est le doute. Même si vous avez une excellente relation avec votre conscience intuitive, le doute surgit toujours. Pourquoi?

Parce que le doute lui-même peut et est une fonction saine de l'intuition.

En fait, il peut être le meilleur ami de l'intuition. Le doute sain est une fonction de votre esprit et de votre âme, de votre conscience, de votre moi supérieur (ou quel que soit votre nom et votre rapport à la conscience directrice) vous guidant plus loin et plus profondément.

Mais c'est là que réside le défi : le doute qui comble le vide après l'intuition. Ce doute est-il votre meilleur ami ? Ou est-ce le malheureux cousin du doute du meilleur ami : le doute sapant, paralysant, moqueur ?

Voici comment discerner à quel doute vous avez affaire : le doute par dérision ou le doute amical.

Le doute dérisoire est généralement une fonction de votre critique intérieur ou des voix absorbées et intériorisées de ceux qui vous entourent, de votre culture, de votre famille ou de vos amis – des voix qui fonctionnent comme un moyen de vous garder en ligne avec crainte ou obéissance. Cette version gênante, désagréable, qui nous transforme en gelée à l'intérieur est la forme que nous pouvons tous reconnaître facilement. C'est généralement une arme puissante de votre critique intérieur ou de vos voix répressives intérieures.

Il est facile de reconnaître ce mauvais cousin : il est incisif, méchant, heureux de vous dire ouvertement que vous vous trompez et de saper toute exploration et enquête ultérieures sur votre conscience intuitive. Il veut arrêter votre exploration sur-le-champ.

Vos conseils intuitifs sont souvent opposés à de telles limitations socialement construites, cherchant à vous libérer, à vous inspirer et à vous libérer pour être en meilleure santé, plus authentiquement vous-même et suivre votre chemin de vie unique. En conséquence, vous ressentez une friction.

Contrairement au doute moqueur, le doute du meilleur ami a un rôle central en tant qu'affineur de votre conscience intuitive.

Le doute du meilleur ami agit davantage comme une influence stabilisatrice, vous permettant de vérifier votre conscience, vos faits et votre connaissance intérieure plus profonde.

Il n'est pas là pour vous rabaisser ou vous faire honte pour votre perspicacité ou vos conseils intuitifs, mais pour vous aider à mieux comprendre l'intuition elle-même et comment l'utiliser. Cette forme de doute vient du même noyau profond et calme de vous-même et de votre essence dont l'intuition elle-même jaillit et sert.

Lorsqu'un doute amical surgit, il vous appelle à approfondir votre intuition. Il vous rapproche de son message et vous guide plus précisément dans votre interprétation et votre action de messages intuitifs – dans votre vie et au service des autres.

Le doute amical peut également se manifester par une prise de conscience ressentie. Les sensations et les sentiments corporels peuvent ressembler à « Oui, mais ce n'est pas tout à fait correct. Vous êtes proche, mais perfectionnez-vous davantage. Ou cela peut être directement entendu comme une voix consciente, tatillonne ou dans votre esprit qui dit : « Mmm, je ne suis pas sûr que ce soit exact, mais vous êtes proche. Retournez et vérifiez. Il vous coache en avant.

Sans ce doute affinant et directeur, il est beaucoup plus difficile de mettre en œuvre votre guidage intuitif dans la vie et de suivre les conseils qu'il cherche à vous faire suivre.

Ce doute de meilleur ami a un message qui mérite d'être entendu. Prenez le temps de l'écouter et d'approfondir. Montrez-le à la porte de votre conscience et cultivez une relation avec. C’est essentiellement un soutien et aidera votre vie à s’épanouir.

Essentiellement, le doute de votre meilleur ami affine, encourage, approfondit et est positif quant à l'exploration de l'intuition. Le doute moqueur espère qu'il pourra le blesser mortellement, tuer votre conscience de l'intuition elle-même et vous garder sous son pouce acéré, osseux et critique.

Bien sûr, tous les messages intuitifs ne sont pas suivis de doute.

La connaissance la plus intuitive est claire, directe et facilement reçue par votre conscience. C'est sans aucun doute !

Votre cœur et votre corps, parlant à travers votre sens ressenti (la conscience intérieure de vos corps des sentiments et des sensations), peuvent répondre à des intuitions aussi précises en donnant un signal clair que « Ahh, oui, cette intuition est juste.

J'aime mon doute amical et j'en suis reconnaissant.

Lorsque j'explore mon propre processus intérieur, que je remets en question une action à entreprendre ou que je travaille en collaboration avec un client, je m'appuie sur mon doute amical pour m'aider à affiner ma précision et ma clarté concernant le problème, les options ou les informations intuitives aléatoires que je reçois.

S'il n'y a aucun doute à suivre l'intuition et que ma conscience corporelle dit « Oui » lorsque je la vérifie pour des commentaires et une conscience plus profonde, alors je sais que je suis sur la bonne voie.

Si un doute surgit, mon corps confirmera le doute et je suis encouragé à explorer plus profondément. Je laisse le premier niveau d'intuition s'ouvrir au suivant, et ainsi de suite, en éliminant des couches plus profondes d'informations et de perspicacité jusqu'à ce que le doute ne survienne plus. À ce stade, la boucle de rétroaction précise que mon corps fournit me donne alors un « oui » cohérent, paisible et sain à mon intuition.

Ainsi, la prochaine fois que vous aurez un aperçu intuitif, quelle que soit sa subtilité ou sa force, et que le doute s'ensuivra, ne supposez pas automatiquement que votre message intuitif est faux parce que le doute est apparu juste après.

Prenez un moment pour vérifier la nature du doute lui-même. Est-ce le doute du meilleur ami ou le méchant cousin jaloux craignant de se retrouver sans emploi si vous n'écoutez pas ?

Apprendre progressivement à discerner la différence entre le doute favorable et le doute sapant cultivera un nouveau niveau de conscience de soi stimulant, qui vous apportera des résultats, une confiance en soi et une capacité plus profonde à faire confiance à vous-même et à vos sources intérieures de guidance. Vous serez équipé d'un système d'accompagnement interne qui vous guidera pour vivre plus sereinement et plus sur votre chemin au quotidien.

Le doute est le meilleur ami secret de votre intuition
4.9 (98%) 32 votes